Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

La Compagnie de la Baie d’Hudson fait l’acquisition de Saks Incorporated au coût de 16 $ us par action et regroupe ainsi sous une même bannière trois grandes chaînes de l’industrie du détail

HBC-Flag-EN-Small    Saksinclogo

Création du premier détaillant de mode nord-américain à desservir la clientèle des établissements de luxe, milieu de gamme et de vente à prix réduit.

Une transaction qui devrait favoriser la croissance, créer des synergies et permettre à la Compagnie de maximiser la valeur de ses biens immobiliers.

L’implantation de Saks au Canada permettra de miser sur la demande pour les produits de luxe.

TORONTO ET NEW YORK – 29 juillet 2013 – La Compagnie de la Baie d’Hudson (TSX : HBC) (« HBC » ou la « Compagnie ») et Saks Incorporated (NYSE : SKS) (« Saks ») ont annoncé aujourd’hui une entente de fusion définitive selon laquelle HBC fera l’acquisition de Saks au coût de 16 $ US par action, dans le cadre d’une transaction entièrement au comptant évaluée à environ 2,9 G$ US, dette comprise. La transaction a été approuvée par les conseils d’administration des deux entreprises et devrait être officiellement conclue avant la fin de l’année 2013, sous réserve de l’approbation des actionnaires de Saks et des organismes de réglementation, de même que du respect des conditions d’acquisition habituelles.

Cette transaction entraînera le regroupement sous la bannière de HBC de trois des chaînes les plus reconnues de l’industrie du détail, c’est-à-dire La Baie d’Hudson, Lord & Taylor et Saks Fifth Avenue, pour créer un détaillant chef de file en Amérique du Nord qui desservira la vaste clientèle des établissements de luxe, milieu de gamme et de vente à prix réduit. HBC maintiendra la position de choix qu’occupe Saks dans le marché et continuera de miser sur son identité de détaillant spécialisé de luxe. L’entreprise fusionnée exploitera 320 magasins, dont 179 grands magasins offrant une gamme complète de produits, 72 établissements de vente à prix réduit et 69 magasins d’articles pour la maison dans des emplacements de premier plan aux États-Unis et au Canada, ainsi que trois sites Web de vente en ligne.
Ensemble, les deux sociétés auraient généré des ventes pro forma et un BAIIDA normalisé avant synergies de 7,2 G$ CA et 587 M$ CAN, respectivement, pour l’exercice 2012. HBC espère réaliser 100 M$ CA de synergies annuelles en trois ans.

« Ce portefeuille de marques emblématiques fera de nous l’un des plus importants détaillants de mode en Amérique du Nord », a affirmé Richard Baker, président et chef de la direction de HBC. « J’ai entretenu des liens durables avec Saks pendant des années et je suis très enthousiaste à l’idée d’accueillir l’un des détaillants de luxe les plus reconnus au monde au sein de la famille HBC. Avec l’acquisition de Saks, HBC offrira à sa clientèle un éventail sans précédent d’expériences de service et de catégories de produits. Cette acquisition décuplera notre potentiel de croissance aux États-Unis et au Canada, nous permettra de réaliser des économies d’échelle considérables, enrichira de manière substantielle notre portefeuille de biens immobiliers et sera synonyme de valeur accrue pour nos actionnaires. »

Steve Sadove, président et chef de la direction de Saks Incorporated, a déclaré : « Nous croyons que cette transaction offrira un bénéfice très attrayant à nos actionnaires et que Saks Fifth Avenue s’intégrera parfaitement dans l’organisation qu’est HBC. Nous croyons également que HBC reconnaît la valeur exceptionnelle de notre équipe, de nos biens immobiliers, de notre clientèle, des relations que nous entretenons avec nos fournisseurs et, par-dessus tout, qu’elle mesure bien toute l’autorité et le potentiel que possède notre marque emblématique. Le prix de 16 $ par action représente une bonification d’environ 30 % du cours de négociation de Saks à la fermeture des marchés le 20 mai 2013, la veille du début des spéculations médiatiques. Nous avons réalisé énormément de progrès aux cours des dernières années pour rendre possible la croissance de Saks et transformer notre entreprise en détaillant multicanal. Nous sommes très emballés par cette occasion de faire partie d’une Compagnie beaucoup plus colossale et par ce que cette fusion signifie pour le futur de la chaîne Saks Fifth Avenue. »

Croissance notable et économies d’échelle

L’acquisition de Saks multipliera les occasions d’augmentation du chiffre d’affaires de HBC. La croissance de l’entreprise se fera, entre autres, par l’implantation de Saks au Canada (magasins à gamme complète, établissements de vente à prix réduit et boutique en ligne) et misera sur la place de plus important marché international desservi par saks.com qu’occupe le Canada. La fusion permettra de maximiser le rendement de la plateforme de commerce électronique à l’échelle des trois chaînes et ainsi d’améliorer l’expérience de magasinage des clients. HBC entend aussi poursuivre l’expansion de OFF 5TH aux États-Unis.

Cette transaction accélère la stratégie de croissance accrue préalablement établie par HBC, qui poursuivra l’exécution de son plan d’investissement dans l’ensemble des trois chaînes pour améliorer l’expérience client et accroître le rendement de ses magasins et de ses plateformes multicanaux.

HBC prévoit réaliser 100 M$ CA de synergies annuelles au cours des trois prochaines années grâce à une meilleure rentabilité de ses activités, à la mise en place de meilleures pratiques dans toutes ses chaînes et à la consolidation de l’arrière-guichet. HBC misera sur les meilleurs talents des deux entreprises et créera une organisation multichaîne aux services partagés optimisés pour accroître ses profits tout en réduisant ses coûts.

HBC s’engage à préserver et à renforcer la position emblématique de la marque Saks Fifth Avenue. Bien qu’appartenant à HBC, Saks sera une entreprise indépendante exploitée comme telle avec ses propres équipes de commercialisation, de marketing et d’exploitation des magasins, et dont le siège social demeurera à New York. La gestion de Saks devrait aussi continuer de relever des membres clés de l’équipe de direction actuelle.

Portefeuille de biens immobiliers de classe mondiale

La combinaison des biens immobiliers de Saks et de HBC formera un portefeuille inégalé en Amérique du Nord, qui sera réparti entre trois chaînes de premier plan. Ce portefeuille immobilier comprend de nombreuses propriétés possédées par les différentes chaînes, dont les magasins Saks de Fifth Avenue, à New York, et du Wilshire Boulevard, à Beverly Hills; le magasin phare Lord & Taylor de Fifth Avenue; et les magasins La Baie d’Hudson des centres-villes de Toronto, Vancouver et Montréal.

HBC se penchera sur différentes options stratégiques qui lui permettront d’exploiter pleinement la valeur substantielle de son nouveau portefeuille immobilier combiné, y compris, mais sans s’y limiter, la création d’un fonds de placements immobiliers.

Financement de la transaction

HBC a l’intention de financer la transaction et de refinancer certaines de ses dettes existantes à l’aide d’une combinaison de nouveaux capitaux propres d’une valeur d’environ 1 milliard de dollars US, de prêts garantis de premier rang d’une valeur de 1,9 milliard de dollars US, de titres non garantis de premier rang d’une valeur de 400 millions de dollars US et d’une partie de son encaisse. Une entité affiliée au Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario et un consortium d’investisseurs conseillés par West Face Capital («West Face») se sont engagés séparément à fournir à HBC 500 millions de dollars US et 250 millions de dollars US respectivement en capitaux propres pour appuyer la transaction. BofA Merrill Lynch et la Banque Royale du Canada ont fourni à HBC des facilités de crédit entièrement engagées qui, avec les capitaux propres fournis par le Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l’Ontario, sont suffisantes pour conclure la transaction.

La Compagnie a reçu de la Bourse de Toronto l’approbation conditionnelle de l’inscription en Bourse des actions ordinaires qui seront émises à l’intention du Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l’Ontario et de West Face. En contrepartie de l’engagement du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario et parallèlement à l’exécution de l’entente de fusion, HBC a émis 1,5 million de bons de souscription d’actions à l’intention du Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l’Ontario, auxquels s’ajouteront 3,5 millions de bons de souscription d’actions additionnels au moment de la conclusion de la transaction. En contrepartie de l’engagement de West Face, HBC émettra 1,75 million de bons de souscriptions d’actions à l’intention de celle-ci à la conclusion de la transaction. Le prix de souscription des actions ordinaires et le prix d’exercice des bons de souscription seront de 17 $ CA l’action (pouvant faire l’objet d’un rajustement dans certaines circonstances particulières), ce qui représente une prime sur le cours de l’action de HBC immédiatement avant l’annonce de la transaction.

Politique relative au versement d’un dividende

HBC a l’intention de continuer à payer un dividende trimestriel de 0,09375 $ CA l’action jusqu’à la conclusion de la transaction. Une fois la transaction conclue, HBC s’attend à réduire son dividende trimestriel à 0,05 $ CA l’action pour accélérer son désendettement à court terme.

Période de sollicitation

En vertu de l’entente, Saks bénéficie d’une période de 40 jours pendant laquelle elle peut solliciter les propositions de tierces parties. Saks n’a pas l’intention d’en divulguer davantage relativement à ce processus à moins que le conseil d’administration de Saks prenne une décision concernant une proposition supérieure. Rien ne garantit qu’une proposition supérieure soit formulée pendant ce processus. L’entente prévoit également le versement à HBC d’une indemnité de rupture des négociations en cas d’annulation de l’entente dans certaines circonstances.

Conseillers

BofA Merrill Lynch a agi comme conseiller financier principal auprès de HBC. RBC Marchés des capitaux a agi comme conseiller financier additionnel dans le cadre de cette transaction. Les cabinets juridiques Stikeman Elliott et Willkie Farr & Gallagher ont agi comme conseillers juridiques auprès de HBC. Goldman Sachs, Morgan Stanley et Guggenheim Securities ont agi comme conseillers financiers de Saks et le cabinet juridique Wachtell, Lipton, Rosen & Katz a agi comme conseiller juridique auprès de celle-ci.

Conférence téléphonique pour discuter de la transaction

Richard Baker, président du conseil et chef de la direction de HBC, Michael Culhane, chef des finances de HBC, et Don Watros, chef de l’exploitation de HBC, discuteront de la transaction au cours d’une conférence téléphonique qui aura lieu le lundi 29 juillet 2013 à 8 h 30 (HE).

Les personnes désireuses de participer à la conférence téléphonique devront composer le numéro sans frais d’entrée en communication assistée par téléphoniste 877-852-2926 au Canada, ou 253-237-1123 pour les participants internationaux. Une diffusion sur le Web de la conférence téléphonique sera accessible sur le site Internet de HBC à http://investor.hbc.com/events.cfm. L’enregistrement audio de la conférence téléphonique sera accessible à partir de ce lien jusqu’au 29 août 2013.

À propos de la Compagnie de la Baie d’Hudson

Constituée en 1670, la Compagnie de la Baie d’Hudson est la société qui compte le plus grand nombre d’années consécutives d’exploitation en Amérique du Nord. La Compagnie a été achetée en 2008 par les partenaires actionnaires de NRDC Robert Baker, Bill Mack, Lee Neibart et Richard Baker, qui avaient acheté Lord & Taylor en 2006. Au Canada, HBC exploite La Baie d’Hudson, la plus importante chaîne de grands magasins au pays comptant 90 établissements et un magasin en ligne à labaie.com. Son assortiment de griffes et de marques de vêtements, de produits de beauté, d’articles pour la maison et d’accessoires demeure inégalé dans l’industrie. Elle exploite également Déco Découverte, une chaîne de supermagasins d’articles pour la cuisine, la chambre à coucher et la salle de bains comptant 69 établissements partout au pays. Aux États-Unis, HBC exploite Lord & Taylor, chaîne de grands magasins qui compte 48 établissements à assortiment complet établis dans l’ensemble du nord-est des États-Unis et dans deux grandes villes du Midwest, ainsi que lordandtaylor.com. Totalisant quelque 29 000 associés au Canada et aux États-Unis, les chaînes de la Compagnie de la Baie d’Hudson offrent style et qualité à des prix très concurrentiels, et s’efforcent toujours de surpasser les attentes de la clientèle. La Compagnie de la Baie d’Hudson est cotée à la Bourse de Toronto, sous le symbole «HBC».

À propos de Saks Incorporated 

Saks Incorporated exploite actuellement 41 magasins Saks Fifth Avenue et 67 magasins Saks Fifth Avenue OFF 5TH partout aux États-Unis et un magasin en ligne à saks.com. Saks Incorporated est cotée à la Bourse de New York, sous le symbole «SKS». Renommée pour ses remarquables collections américaines et internationales, son assortiment trié sur le volet de sacs à main, chaussures, bijoux, produits de beauté et articles-cadeaux, son expertise mode de premier choix et le service client exemplaire de ses associés, Saks Fifth Avenue est l’un des détaillant spécialisés les plus reconnus au monde. Saks Fifth Avenue est fière d’avoir été nommée championne du service à la clientèle 2012 de la J.D. Power and Associates. Elle partage ce titre avec seulement 50 autres entreprises aux États Unis.

Saks Fifth Avenue OFF 5TH est une destination à service complet de classe internationale proposant des vêtements et des accessoires à prix d’aubaine pour homme, femme et enfant et des articles à prix réduit pour la maison. Les établissements OFF 5TH offrent les deux plaisirs du magasinage, soit la joie de trouver ce qui se fait de mieux et la satisfaction de profiter d’aubaines. Des produits de créateurs très recherchés avoisinent des articles de marques maison exclusives dans un environnement luxueux, où l’on peut trouver une tendance émergente un jour et une occasion remarquable le lendemain.

À propos du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario

Avec un actif sous gestion de 129,5 milliards de $ CA au 31 décembre 2012, le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario est le plus important régime de retraite s’adressant à une seule profession au Canada. Cet organisme indépendant place l’actif de la caisse et administre les rentes des 303 000 enseignants actifs et retraités de l’Ontario. Pour de plus amples renseignements et pour obtenir les rapports annuels de 2012 et des années précédentes, rendez-vous à www.otpp.com.

À propos de West Face Capital Inc.

West Face est un des gestionnaires de placements non traditionnels les plus importants au Canada, avec 2,7 milliards de $ CA sous gestion. West Face offre un vaste éventail de stratégies, dont des solutions de financement sur mesure aux entreprises qui présentent des possibilités uniques. West Face est soutenu par une équipe d’investissement multidisciplinaire chevronnée, son propre réseau d’octroi de prêts et une connaissance approfondie du secteur, tant au Canada qu’à l’échelle internationale.

Énoncés de nature prospective – HBC

Rien ne garantit que la transaction sera conclue ni qu’une offre de titres d’emprunt ou de souscription d’actions sera réalisée en tout ou en partie au moment de la transaction. Les titres ne peuvent pas être offerts ni vendus aux États-Unis, à moins d’être inscrits ou de bénéficier d’une dispense d’inscription en vertu des dispositions de la Securities Act of 1933. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une recommandation d’acheter ni une offre de vendre des titres aux États-Unis ou ailleurs. La conclusion de la transaction n’est pas subordonnée à l’exécution de ce qui précède.

Les renseignements donnés dans le présent communiqué de presse qui ne sont ni historiques ni basés sur des faits constituent de l’information de nature prospective, ce qui inclut l’information financière axée sur le futur et les perspectives financières, au sens des lois sur les valeurs mobilières, relatives à l’acquisition de Saks, y compris le financement de celle-ci, et les avantages anticipés d’une telle transaction, comme les synergies, l’accroissement du chiffre d’affaires, les possibilités en matière de portefeuille immobilier et la réduction du dividende trimestriel de HBC. Ces renseignements se fondent sur certaines hypothèses relatives à la croissance attendue, aux résultats d’exploitation, au rendement et aux perspectives et occasions d’affaires. La Compagnie considère ces hypothèses comme étant raisonnables compte tenu de l’information actuellement disponible, mais elles pourraient néanmoins se révéler inexactes. L’information de nature prospective est donnée sous réserve d’un certain nombre de risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats et les attentes actuelles de la Compagnie. Ces risques, incertitudes et autres facteurs incluent, sans s’y limiter, le crédit, le marché, les devises, l’exploitation, les risques liés aux liquidités et au financement, y compris les changements dans la conjoncture économique, les taux d’intérêt ou les taux d’imposition, le caractère opportun des futurs articles et leur acceptation par le marché, la concurrence dans les marchés de la Compagnie, la croissance de certaines catégories de produits et segments de marché et le niveau d’empressement des clients à acheter dans les magasins de la Compagnie, les ventes et les marges de la Compagnie et celles de ses concurrents, la dépendance de la Compagnie envers ses clients, les risques et incertitudes touchant la gestion de l’information, la technologie, la chaîne d’approvisionnement, le caractère sécuritaire des produits, les changements législatifs, les règlements, la concurrence, le caractère saisonnier et le prix des articles, les interruptions aux activités, les liens de la Compagnie avec ses fournisseurs et fabricants, les changements aux règles comptables existantes, la capacité de la Compagnie de mettre en œuvre ses initiatives stratégiques, les changements dans les dépenses de consommation, la gestion de notre portefeuille de marques et de notre assortiment de produits, les tendances météorologiques saisonnières, l’instabilité économique, sociale et politique dans les pays où sont situés nos fournisseurs, la hausse des coûts d’expédition, les possibles interruptions ou retards dans le transport, les risques d’atteinte à la réputation de marques dont la Compagnie fait la promotion et les coûts liés à la rénovation des magasins du réseau de la Compagnie ou à l’expansion de celui-ci, les frais liés à la conformité aux lois et règles environnementales, la fluctuation des taux de change et de la valeur des devises, la capacité de la Compagnie de maintenir de bonnes relations avec ses employés, les changements aux lois ou règlements liés à l’environnement ou autres responsabilités environnementales, la structure des capitaux propres de la Compagnie, la stratégie de financement, les programmes de gestion des coûts et le cours des actions, ainsi que la capacité de la Compagnie d’intégrer ses acquisitions et de protéger sa propriété intellectuelle.

Pour en savoir plus sur ces risques, incertitudes et autres facteurs, le lecteur est invité à se reporter aux documents déposés par la Compagnie auprès des autorités réglementaires, notamment le prospectus avec supplément RFPV daté du 30 avril 2013, accessible sur le site de SEDAR à l’adresse www.sedar.com. Dans la mesure où tout renseignement de nature prospective contenu dans le présent communiqué de presse constitue de l’information financière axée sur le futur ou des perspectives financières au sens des lois sur les valeurs mobilières, il est donné en appui au potentiel de la Compagnie, et le lecteur est mis en garde que cette information peut n’être appropriée pour aucune autre fin. Comme toute autre information de nature prospective, l’information financière axée sur le futur et les perspectives financières sont basées sur des hypothèses et sont donc données sous réserve de risques, d’incertitudes et d’autres facteurs. Les résultats peuvent par conséquent différer de façon marquée des attentes actuelles de la Compagnie. Celle-ci ne met à jour aucun renseignement de nature prospective à quelque moment particulier que ce soit, sauf pour satisfaire aux exigences des lois sur les valeurs mobilières. Le lecteur ne doit donc pas accorder d’importance indue à l’information de nature prospective et ne doit s’y fier à aucune date que ce soit. Toute l’information de nature prospective contenue dans le présent communiqué de presse est donnée sous réserve de cette mise en garde.

Énoncés de nature prospective – Saks

L’information contenue dans le présent communiqué de presse qui fait état de résultats futurs ou d’anticipations est considérée comme étant de l’information de «nature prospective», telle que définie dans les lois fédérales américaines en matière de valeurs mobilières. Dans le présent document, on peut reconnaître l’information de nature prospective par l’usage de mots tels que «peut», «pourra», «proposer», «planifier», «projeter», «prévoir», «anticiper», «devrait», «pourrait», «croire», «estimer», «envisager», «possible» et «indiquer». L’information de nature prospective se fonde sur de nombreux facteurs, dont certains sont décrits ci-après. Les résultats consolidés réels peuvent différer de l’information de nature prospective projetée.

L’information et les énoncés de nature prospective sont ou peuvent être fondés sur une série de projections et d’estimations et comportent des risques et des incertitudes. Ces risques et incertitudes comprennent des facteurs tels que : (1) la survenance de quelque événement, changement ou autre circonstance susceptible d’entraîner la résiliation de l’entente de fusion; (2) l’incapacité d’obtenir l’approbation des actionnaires de Saks ou l’incapacité de satisfaire les autres conditions de conclusion de l’entente; (3) l’incapacité d’obtenir les modalités de financement nécessaires énoncées dans la lettre d’engagement d’emprunt et l’entente d’investissement délivrées en vertu de l’entente de fusion; (4) les risques associés au détournement de l’attention de la direction des activités courantes de Saks en raison de la transaction; et (5) l’incidence de l’annonce de la transaction sur la capacité de Saks à retenir et à embaucher du personnel clé et à maintenir ses relations avec ses clients, fournisseurs et autres avec qui elle fait affaire, ou sur ses résultats et activités d’exploitation en général. D’autres facteurs pouvant faire en sorte que nos résultats réels soient différents de ceux décrits dans les énoncés de nature prospective se trouvent dans les documents que Saks a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), notamment son rapport annuel, déposé sur formulaire 10-K pour l’exercice terminé le 2 février 2013, ses rapports trimestriels, déposés sur formulaire 10-Q, et ses rapports courants, déposés sur formulaire 8-K, lesquels sont accessibles en ligne à l’adresse www.sec.gov.

Saks n’assume aucune obligation de corriger ou de mettre à jour des énoncés de nature prospective à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ni autrement.

Renseignements additionnels et comment y accéder – Saks

Le présent communiqué de presse ne saurait constituer une sollicitation de vote ni d’approbation. Dans le cadre de la transaction proposée, Saks déposera auprès de la SEC et postera ou fournira autrement à ses actionnaires une circulaire de sollicitation de procurations concernant la transaction proposée. AVANT DE PRENDRE TOUTE DÉCISION DE VOTE, LES ACTIONNAIRES DE SAKS SONT PRIÉS DE LIRE LA CIRCULAIRE DE SOLLICITATION DE PROCURATIONS EN ENTIER DÈS QU’ELLE SERA DISPONIBLE, AINSI QUE LES AUTRES DOCUMENTS DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA SEC RELATIVEMENT À LA FUSION PROPOSÉE OU QUI Y SONT INTÉGRÉS PAR RENVOI, CAR ILS RENFERMERONT DES RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS À PROPOS DE LA TRANSACTION PROPOSÉE ET DES PARTIES À LA TRANSACTION PROPOSÉE. Les investisseurs et les détenteurs de titres peuvent obtenir sans frais un exemplaire de la circulaire de sollicitation de procurations et des autres documents que Saks dépose auprès de la SEC (lorsqu’ils sont disponibles) à partir du site Web de la SEC, à l’adresse www.sec.gov, et du site Web de Saks, à l’adresse www.saksincorporated.com. En outre, on peut se procurer sans frais auprès de Saks la circulaire de sollicitation de procurations et d’autres documents que Saks a déposés auprès de la SEC (lorsqu’ils sont disponibles), en faisant parvenir une demande à Saks Incorporated, Investor Relations Department, 12 East 49th Street, New York, New York 10017, 865-981-6243.

Saks et ses administrateurs, dirigeants et employés peuvent être considérés, selon les règles de la SEC, comme participants à la sollicitation de procurations des actionnaires de Saks dans le cadre de l’acquisition proposée de Saks par HBC. Les détenteurs de titres peuvent obtenir des renseignements sur ces personnes, notamment leurs nom, appartenance et intérêts, dans le rapport annuel de Saks sur le formulaire 10-K pour l’exercice terminé le 2 février 2013, et dans sa circulaire de sollicitation de procurations définitives pour l’assemblée annuelle des actionnaires 2013. Des renseignements additionnels sur les intérêts de ces personnes relativement à l’acquisition proposée de Saks par HBC seront inclus dans la circulaire de sollicitation de procurations ayant trait à cette acquisition lorsqu’elle sera déposée auprès de la SEC. On peut obtenir ces documents sans frais à partir du site Web de la SEC, à l’adresse www.sec.gov, et à partir du site Web de Saks, à l’adresse www.saksincorporated.com.

Personnes-ressources pour les médias/investisseurs

Pour HBC :

Investisseurs :
Lucas Evans
Premier vice-président et trésorier
Compagnie de la Baie d’Hudson
Tél. : 416-861-4444
Courriel : investorrelations@hbc.com

Médias :

États-Unis
Andrew Blecher
Lividini & Co.
Tél. : 212-252-7504
Courriel : Andrew@lividini.com

Canada
Freda Colbourne
Tél. : 416-560-7794
Courriel : colbourne@gmail.com

Pour Saks :
Julia Bentley
Tél. : 865-981-6243
Courriel : Julia_bentley@saksinc.com